Le Bras de Morphée - Bibi Le Bail[Livre]

Le Bras de Morphée - Bibi Le Bail

Le Bras de Morphée - Bibi Le Bail[Livre]

10€
Quantity :
Editeur Auto-édition
Année 2020
Auteur Bibi Le Bail

 

 

Bibi Le Bail, c'est (entre autre) (beaucoup d'autres) l'animateur vedette de l'émission phare de la pensée punke, Konstroy (sur FPP, tous les dimanches de 18h à 20h). Et Le Bras de Morphée c'est son premier ouvrage.

 

Description


Quatrième de couv :

"Le Bras de Morphée, la ville des plaisirs. On y rencontre des patrons de bar excentriques, des chasseurs de charlatans ou des adorateurs d’extra-terrestres… on y fait la fête dans des clubs comme le Old-Sun, l’unique salle rock’n’roll du pays à offrir de véritables concerts sur scène, on s’encanaille au Fluide (le plus grand magasin porno de la galaxie)… C’est notamment le seul endroit où l’on peut se procurer du [mélange], cette fameuse drogue paradisiaque que les riches adorent. Mais c’est aussi ici, dans le Bras de Morphée, que la malchance peut vous faire virer zombie.
Un privé, un peu largué, enquête sur des disparitions. C’est son boulot, habituellement tranquille ; mais depuis quelques temps les choses s’accélèrent et les cas se multiplient. Malgré le manque d’envie, les difficultés et les fausses pistes, il mènera, avec l’aide de quelques comparses, ses missions à bout, tout au bout – même s’il laisse derrière lui une énigme non résolue sous forme d’anagramme. A nous de remettre les lettres dans le bon sens."

Sur l'auteur :

"Animateur d’une émission de radio punk hebdomadaire sur la bande FM depuis plus de vingt ans. Organisateur de concerts de la scène indépendante parisienne, fanzineux et photographe de cette même scène à laquelle je fais de gros clins d’œil dans ce texte. Amateur de littérature en tout genre car je ne possède même pas de télévision pour gâcher autrement mes soirées, j’ai un grand penchant pour la science- fiction et le thriller. Maquettiste de presse actuellement au chômage et en recherche de travail mais attention ne m’embauchez pas, les magazines dans lesquels j’ai travaillé ont tous coulés : never trust a guy who having been a punk."